La Perruque - Coopérative

Art plastique, art visuel et art vivant

SIGNALÉTIQUE DU MUSÉE PALISSADAIRE

| Commande du collectif "Là Hors De" | Quartier de La Duchère - Lyon | 2009

Signalétique éphèmère dans l'espace public

Équipe : Lucie Chaumont et Nadine Allibert
Avec la collaboration de Cédric Mantel et Benoît Bailly

 

Grand ensemble construit à partir des années 60, La Duchère connait depuis le milieu des années 2000 de profondes mutations; aujourd’hui le quartier est un immense chantier. « La Hors De » a proposé à des plasticiens d’intervenir sur les palissades installées autour des zones en travaux. La signalétique balise un itinéraire piétonnier permettant de découvrir ce Musée Palissadaire qui a été inauguré le week-end du 19 septembre 2009 pendant les journées du patrimoine. La signalétique du Musée Palissadaire dessine un parcours qui permet, au sein du quartier en mutation, d’explorer les différentes interventions artistiques réalisées sur les palissades et de découvrir les surprises que le quartier recèle. Cet itinéraire a été conçu à partir des spécificités du site. En indiquant le « sens de la visite », il remplit sa fonction première d’outil d’orientation. Il nous amène aussi, de manière décalée, à porter notre attention sur un environnement urbain singulier ; Il nous convie à faire un pas de côté.

Tous les éléments qui constituent la signalétique de ce parcours sont peints avec les couleurs de la fresque de la barre 220 (un arc en ciel).
Deux types d’éléments guident le visiteur :
> La trace
Au sol, une bande de peinture permet de suivre le parcours (à la trace). Par moments la trace colorée « contamine » l’environnement qu’elle traverse ; grâce à elle un rocher, une rambarde peuvent prendre des couleurs. Lorsque la trace disparaît, les cabanes à oiseaux prennent le relais.
> Les cabanes à oiseaux
D’ordinaire ces abris sont installés sur les troncs d’arbres. Pourquoi pas sur le mobilier urbain? Des nichoirs (peints), accrochés en hauteur sur le mobilier urbain, créent des repères visuels identifiables de loin tout en offrant la possibilité à des petits volatiles de venir s’y réfugier.

Remerciements :
Jean Baptiste Pendola, Julie Caraud, Aliaume Saint-Cyr, Estelle Nowlan, Jessica Hardy et Alexandre Wable

 

http://www.lahorsde.com/sputnik/2009/07/08/le-musee-urbain-palissadaire/

                    LaPerruqueCooperative-NBpoint-rose

 

duch2009LaPerruqueCooperative